Take Part : Impliquez-vous autrement !

Chez ApiNapi, nous aimons soutenir des causes qui nous tiennent à cœur, soit  lorsqu’elles touchent à l’environnement, soit au bien-être de la femme et de l’enfant.

 

L’aventure ApiAfrique qui se déroule au Sénégal, touche à ces deux volets, avec la dimension sociale qui la caractérise (découvrez l’histoire de cette société et de ses valeurs sur www.apiafrique.com). Nous aimons leur engagement et leurs produits, nous les distribuons sur notre site, aux familles comme aux professionnels, que ce soit en magasins bios ou en collectivités.

 

Aujourd’hui, la fondatrice d’ApiAfrique, Marina Gning, va plus loin et lance un programme de collectes, Take Par t(littéralement « prendre part »), qui va permettre à tous ceux qui veulent soutenir l’initiative ApiAfrique mais qui ne savent pas trop comment faire, de s’impliquer autrement.

Présentation des serviettes réutilisables ApiAfrique aux lycéennes de Ngaparou

La première campagne de collecte concerne des serviettes hygiéniques lavables, pour les jeunes lycéennes de la ville où se situe l’atelier, Ngaparou. C’est très simple, nous donnons pour que ApiAfrique fabrique des kits de serviettes hygiéniques qui seront distribués aux jeunes filles lors de la rentrée scolaire, en octobre prochain.

Serviette jour ApiAfrique

Pourquoi des serviettes hygiéniques réutilisables ? Parce qu’au Sénégal, comme dans la plupart des pays africains, l’accès durant ses règles à des produits fiables et peu coûteux sur le long terme est quasi impossible. Les produits d’hygiène jetables sont chers et de mauvaise qualité, ils occasionnent beaucoup d’inconfort et la peur de la fuite est telle que les jeunes filles préfèrent ne pas se rendre à l’école, au lycée ou à la fac, même lors des jours d’examens. Dans certains quartiers de Dakar, c’est jusqu’à 45% des jeunes filles qui sont touchées par l’absentéisme scolaire (étude de l’ONG Speak Up Africa). Les serviettes ApiAfrique ont provoqué un effet « Waouh » partout où elles ont été montrées car elles sont confortables, saines, fiables, rentables et jolies (et oui, tout ça !) ! Elles sont durables et apportent de l’autonomie aux femmes et aux jeunes filles.

Jeunes lycéennes de Ngaparou
Pas de commentaires

Poster un commentaire