Portrait de Emmanuelle Venon

Portrait de Emmanuelle Venon !

1/ Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je suis maman de deux garçons. J’habite à Vienne en Val, à environ 20 km d’Orléans dans le Loiret. La grossesse et la naissance nous ont permis de découvrir une autre façon de s’occuper de nos enfants. Il y a eu l’utilisation des couches et lingettes lavables, la fabrication de produits de soin maison, le portage en écharpe …. Depuis je me suis formée et je suis animatrice de portage en écharpe, certifiée par Porter Son Enfant Tout Un Art (PSETUA), l’Ecole à Porter et L’institut d’Etudes et de Formation Appliqué au Portage (IEFAP), Centre National de Formation au Portage des Bébés (CNFPB) Je me suis formée auprès d’une ostéopathe pour animer des ateliers de Motricité / gym pour bébé.

Je me suis formée à la communication gestuelle associée à la parole, Signes2mains, pour proposer des ateliers familiaux et depuis 2016 j’interviens en structure petite enfance ou auprès des assistantes maternelles en dispensant de la formation. Et depuis 2013, j’interviens dans une association qui s’appelle « Ateliers Chrysalide », à Vienne en Val. J’aime les rencontre, les échanges, et je suis passionnée par les compétences de nos petits.

 

2/ Quelles sont tes centres d’intérêt dans la vie ?

Dans la vie, j’aime la cuisine, la pâtisserie, la couture que je pratique peu par manque de temps ^^ Mais aussi les temps en famille, les balades en pleine nature et écouter le bruit du silence.

3/ Pourquoi devenir Conseillère ApiNapi ?

Ce qui m’a motivée est que j’organisais déjà des réunions d’information sur les couches lavables avec une association, et je permettais à des parents de tenter l’aventure par la location (que je pratique toujours ) en enlevant la contrainte de l’investissement financier, et en permettant de se rendre compte en conditions réelles de l’utilisation des couches lavables au quotidien. Ces réunions, permettaient aux parents de comprendre le fonctionnement,

mais au moment de s’équiper ils se retrouvaient de nouveau confronté à la jungle du net, et à ses multiple propositions. Le réseau Apinapi, est une force, savoir que nous pouvons échanger avec les collègues nous permet d’apporter des meilleures réponses, d’échanger nos trucs et astuces, bénéficier des nos retours de tests également, c’est vraiment précieux.

4/ Pourquoi as-tu décidé d’utiliser les couches lavables pour tes enfants ?

J’ai connu les couches lavables en 2008, lors de recherche sur le net, après avoir lu des articles sur la composition des couches jetables, qui a été pour moi un véritable électrochoc. Pour moi le choix était fait, mais il me fallait convaincre mon mari. J’ai donc entrepris des recherches, mais a ce moment tout se faisait via le net. C’est une visite sur Paris, au salon Baby qui nous a permis de se dire que c’était le bon choix, puisque nous avions pu voir, toucher les couches, discuter avec les fabricants, les mamans couseuses comme on les appelle. Du coup notre petit garçon a été en lavables dès la sortie de la maternité et ce jusqu’à la propreté. Puis lors de ma seconde maternité, les lavables se sont une nouvelles fois avérée être une évidence.

 

5/ Dans quelles villes/lieux proposes-tu des rencontres avec les > futurs et jeunes parents ?

Les cafés couches ont lieux sur Chécy, a partir de septembre sur Orléans Sud, mais nous les proposons également au domicile.

 

6/ Quels types de prestations proposes-tu ? > Que proposes-tu exactement : ateliers (Quoi ? Comment ? Quel coût ?), > location (Comment ? Quel coût ?), autres…

L’association Ateliers Chrysalide propose des cafés couches, des ateliers individuels, et aussi de la location. Pour toute information, veuillez nous consulter notre page facebook et bientôt notre site internet.

Pas de commentaires

Poster un commentaire